BROCHURE DE PRÉSENTATION (pdf)

     BIOGRAPHIE COURTE (à l'attention des programmateurs de concert)

Compositeur, orchestrateur, chef d'orchestre, pianiste, producteur et éditeur, issu d'une famille de musiciens des Pays de la Loire et de la Normandie, François Servenière a baigné depuis l'enfance dans un environnement artistique. Commençant l'étude du piano à l’âge de cinq ans avec Lucienne Hubert, élève de Jean Doyen, il finit son cursus musical en composant son premier opus pour piano Exercice de styles, puis pour les disciplines d'écriture à l’École Normale de Musique de Paris et en cours particuliers sous l’égide de Maître Michel Merlet, élève d’Olivier Messiaen, Prix de Rome et professeur au Conservatoire de Paris. Il a écrit une centaine de chansons, de nombreuses musiques de films courts, longs et de télévision dont 101 sont éditées chez Universal Music Publishing. Depuis le début des années 2000, il consacre principalement son temps à l’élaboration d’un répertoire de concert qui voit naître, dans un ensemble de plus de 30 opus réunissant plus de 260 pièces, Apologie des Fragrances (première symphonie), les Rhythmics and Repetitives (24 études rythmiques pour deux pianos), Pavane pour un songe (pour violoncelle solo et orchestre symphonique), Seasons Vertigo (quadruple concerto pour piano & orchestre philharmonique), Mers Intérieures (concerto pour violon, orchestre et orgue), Promenade sur la Voie Lactée (air pour flute, piano, harpe, chœur et orchestre à cordes), Blessed Of God (concerto pour guitare), la Symphony for The Braves, les Études cosmiques (pour piano), 21ème Renaissance (symphonie concertante en un mouvement). Ses œuvres ont été interprétées en France et à l’étranger notamment par Hélène Berger, François-René Duchâble, Benoît Schlosberg, Martine Gagnepain, Tetsu et Masaki, José Eduardo Martins, l’Orchestre Philharmonique Européen sous la direction d’Hugues Reiner. Pianiste improvisateur, il travaille sur une méthode qui visera à structurer le discours libre à l'instrument par des exercices répétitifs de passages cadenciels, hérités des structures d'écriture à 2, 3, 4, 5 voix.
 


     BIOGRAPHIE LONGUE

     Un éveil artistique

D'une famille de musiciens des Pays de la Loire et de la Normandie, François Servenière a baigné depuis l'enfance dans un environnement artistique. Les réunions familiales se passent autour du piano, en formation de choeur ou instrumentale, en pièces de théâtre; on peint, on filme, on écrit comme si c'était vital... une respiration, une nécessité, une évidence.Tout jeune, François Servenière vit cette atmosphère intensément. Il commence l'étude du piano classique à l'âge de cinq ans, avec Lucienne Hubert (élève de Jean Doyen au Conservatoire de Paris). Dans la période de l'adolescence, il commence à improviser, à écrire ses premières partitions et compose une centaine de chansons de factures très variées.

     Formation musicale

Dix ans plus tard, après avoir terminé son premier opus pour piano, Exercice de Styles , 24 pièces pour piano, il décide d'étudier académiquement l'écriture classique. Sa rencontre avec Michel Merlet, Prix de Rome, compositeur et professeur à l'Ecole Normale de Musique de Paris et au CNSMDP, est déterminante. Ce merveilleux pédagogue, disciple d'Olivier Messiaen et successeur d'Henri Dutilleux et d'Yvonnes Desportes à la chaire de composition de l'ENMP, le prend comme élève. Durant quatre années, il le façonne, le désarconne, bride quelquefois son tempérament musical pour donner à sa creativité foisonnante un cadre plus rigoureux. Après des années d'écriture sur le papier, les partitions s'éclaircissent et le crayon du maître n'y laisse presque plus sa trace. Michel Merlet lui fait alors un des plus beaux éloges reçu depuis lors : "vous êtes un compositeur".

     Musiques pour l'image

Tout en ayant poursuivi ses études, François Servenière est de plus en plus sollicité pour composer des musiques pour l'image. De 1993 à 1997, il compose à peu près 150 pièces qui formeront le support musical de Au coeur des toiles I et II , En attendant Noël , Les Pirates de Noël , Un mot par jour , Les incollables ... des programmes télévisés qui sont régulièrement diffusés sur France 3, Canal J et sur des réseaux internationaux. Après être intervenu sur des courts métrages, dont deux pour le Futuroscope de Poitiers, Les autoroutes de l'information , 3D Glacé , le cinéma pointe son nez en 1998 grâce au Paparazzi d'Alain Berberian dans lequel il apporte sa contribution en temps qu'orchestrateur et chef d'orchestre. Puis il enchaîne plusieurs collaborations à des courts métrages, Grolles , L'insecte , Un ange passe , Au suivant , Derapages , Passage des panoramas , Départ , tous récompensés lors de festivals français et internationaux. Puis il est contacté pour créer la musique de deux films d'époque. Les partitions de Cagliostro (Gaston Velle et Camille de Morlhon, 1911) puis de Zigomar contre Nick Carter (Victorin-Hippolyte Jasset, 1912) sont interprétées en synchro lors de deux ciné concerts en 2001 et 2005 à l'Espace Ciné d'Epinay-sur-Seine, la Cité des Industries du Cinéma.

     Répertoire de concert

En dehors du travail pour l'image, le programme personnel et les orchestrations pour la chanson, les commandes classiques remplissent le reste de l'emploi du temps. Petit à petit se forme un répertoire de concert, à peu près cent-soixante pièces aujourd'hui rassemblées en 31 opus, dont le corps principal est composé d’œuvres musicales autonomes : Exercice de Styles , 24 pièces pour piano, Apologie des Fragrances - 1ère symphonie - , Valse de Juliette , Pavane pour un songe , Vertige des Saisons - quadruple concerto pour piano et orchestre, Rhythmics and Repetitives - 24 études pour deux pianos dont trois ont été interprétées par Hélène Berger et François-René Duchâble à l'occasion de deux concerts en hommage à Micheline Ostermeyer, la pianiste virtuose et championne olympique; Énigme, ballet de Anne de Latour composé pour les percussions et le corps de ballet du Conservatoire d'Épinay-sur-Seine dont la première a eu lieu le 25 Mai 2003 à la Salle Louis Lumière; Tribulations d'un écureuil Lambda -7 pièces transcendantes pour piano-. Ce répertoire comprend aussi certaines partitions de cinéma ou de théâtre remises à l'atelier et réorganisées en suites, comme La belle et la Bête, Au cœur des toiles , selon la coutume des compositeurs de musique de film et qui permet à l'auditeur d'écouter sur CD ou au concert des partitions longues et non fragmentées comme elles apparaissent à l'image ou à la scène. Enfin, cette période remplie d'une série de grands cycles orchestraux et pianistiques dont le dernier Mers intérieures, concerto pour violon, orchestre et orgue se conclut par l'écriture de mélodies plus simples comme Émail à Elise, air d'opérette, Promenade sur la voie lactée, air pour flûte, piano, harpe, choeur et orchestre à cordes, Airforce, thème d'aventure pour orchestre symphonique, Pot-pourri pour fleurs fanées, duo pour clarinette et piano, enfin Trois musiques pour endormir les enfants d'un compositeur commandé et interprété en 2011 par le pianiste virtuose brésilien José Eduardo Martins en vue d'une tournée de 7 concerts au Portugal (Coimbra, Lisboa, Tomar, Évora, Lagos, Braga, Póvoa de Varzim) en hommage au compositeur açorien Francisco de Lacerda. En 2012, la commande d'un chef d'orchestre permet à L'Hymne des petits, des sans grades et des handicapés d'être composé pour soutenir la cause des exclus. Puis dans la foulée, José Eduardo Martins lui demande de créer le cycle des Études Cosmiques pour piano inspirées des peintures de Luca Vitali, le fameux peintre brésilien dont la disparition tragique en 2013 fait naître l'étude Outono Cosmico - In Memoriam Luca Vitali. Il finit l’année en composant la magnifique Symphony For The Braves en 7 mouvements à l’occasion des commémorations du 70ème anniversaire du Débarquement en Normandie. En 2014 naissent les Champs Marins, 7 chants marins pour voix d’hommes et piano dédiés aux côtes normandes ; puis Embrasement, étude transcendante pour piano afin de soutenir l'écrivain voyageur Sylvain Tesson dans ses épreuves après sa dramatique chute. Au début de l'automne 2014, il commence l'écriture de sa troisième symphonie, 21ème Renaissance, symphonie concertante en 1 mouvement, dédiée à la lutte contre les forces de l'obscurantisme et dont l'édition de la partition est achevée au printemps 2015.

     Travail de l'instrument

C'est en continuant à étudier les grands maîtres qu'il travaille son instrument, le piano, où il perpétue la tradition des compositeurs-improvisateurs. Un de ses lointains objectifs dans ce domaine, en cours de réalisation, est de réaliser une méthode qui visera à structurer le discours libre à l'instrument par des exercices répétitifs de passages cadenciels, hérités des structures d'écriture à 2, 3, 4, 5 voix.

 
~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_< ~'_<







Contact  
Références  
Biographie  
Recommander  
Curriculum Vitae  
Magasin en ligne  
Liens  
Blog  

FR |  EN |  ES   

     
lumière songe
enfants voiles
voyages voie
lactée
rythme
harmonie paix
deux pianos jazz