Grolles
court-métrage de Bertrand de Croisilles  1996
Scénario de Stéphane Champmartin et Bertrand de Croisilles
(polynomenclatures)

"Un homme qui rencontre une femme, dans la rue, puis rêve d'elle dans le métro... pour finir par se saoûler une nuit durant, n'a rien de très exceptionnel. Même si la journée s'achève par un accident. Mais lorsque tout se déroule au ras du sol, lorsque l'espace se réduit au trottoir, au béton ou à la moquette d'une chambre d'hôtel, lorsque la vision que l'on a du monde n'est plus confinée à la hauteur de nos yeux, de notre mètre et quelques, bref, lorsque l'on ne voit que les pieds des gens pour qui cette histoire est l'histoire de leur journée, on découvre un nouveau décor, une nouvelle façon d'aborder les choses, un univers tout à coup différent de celui que l'on voit d'en haut". Ainsi est raconté par les auteurs ce film sans dialogue, sans visages, au point de vue visuel tres restreint mais qui nous plonge dans la vraie magie du cinéma : "Ne rien montrer, seulement suggérer et évoquer !".

Bertrand de Croisilles a signé là un petit chef-d'oeuvre de poésie ponctué de moments inoubliables : le ballet des pieds sur le lit d'une nuit rêvée... Une scène qui a souvent été copiée par la suite... En 2002, il est acheté pas TPS et sélectionné avec Dérapages au Festival du Court-Métrage de Vébron (Lozère, France), où il obtient le Prix de la Meilleure Fiction Professionelle. En 2003, il est sélectionné pour le Tokyo Video Festival organisé par JVC et obtient le 6è place.

 1. Dans la rue 2'02"
 2. Le rêve 1'34"
 3. Barock 1'
 4. Quincampoix 1'02"
 5. L'accident 1'16"
 6. Générique fin 1'








Contact  
Références  
Biographie  
Recommander  
Curriculum Vitae  
Magasin en ligne  
Liens  
Blog  

FR |  EN |  ES   

     
|Video  tags|
lumière songe
enfants voiles
voyages voie
lactée
rythme
harmonie paix
deux pianos jazz
cosmic